Colloque scientifique

Lieux :
- Le Corum palais des congrès : du 21 au 25 mai 2012 (4 salles, 1 hall de posters, 1 amphithéâtre pour les séances plénières)
- Institut Botanique (Université de Montpellier 2) : du 21 au 25 mai 2012 (1 salle et 1 amphithéâtre)
- Faculté de Droit et Sciences Politiques (Université Montpellier 1) : du 24 au 25 mai 2012 (2 amphithéâtres)

Thèmes :
Le thème clé de voûte du 13ème Congrès de l’ISE fait écho au passé historique de la région de Montpellier et à son remarquable dynamisme. Ce dynamisme doit autant au développement récent qu’à une très ancienne tradition multi-culturelle. Nous avons souhaité fédérer ces différents aspects sous la bannière suivante :

“Diversité Culturelle et diversité biologique au service du développement durable :
Explorer le passé pour bâtir le futur”


La remarquable diversité dans l’espace et dans le temps des environnements naturels et des sociétés humaines a forgé une structuration complexe de systèmes couplés. En tous temps et en tous lieux, les sociétés humaines ont progressivement façonné leurs paysages. En nous inspirant des caractéristiques particulières de la région d’accueil de ce congrès, nous souhaitons questionner l’histoire des changements induits par l’homme pour mieux appréhender les composants et les dynamiques de la biodiversité actuelle. Les participants au Congrès vont être invités à mobiliser les connaissances acquises sur les activités humaines du passé comme un moyen de réfléchir à de nouveaux modèles de gestion raisonnée des ressources naturelles dans un futur proche.

Les principaux mots-clés sur lesquels nous souhaitons porter l’accent au cours des débats sont : interactions bioculturelles, écologie historique, paysages culturels, résilience des systèmes socioécologiques, systèmes couplant l’homme et la nature.

Nous appelons de nos vœux des contributions aussi bien théoriques que pratiques permettant d’explorer les interactions suivantes :

  • Produits locaux : interactions entre le rural et l’urbain ;

  • Agrodiversité : interactions entre pratiques agricoles passées et contemporaines ;

  • Héritage foncier : interactions entre connaissances passées et pratiques actuelles ;

  • Dans le champ de l’ethnobiologie : interactions entre chercheurs, peuples autochtones, communautés locales et autres acteurs ;

  • Développement durable : interactions entre savoirs locaux naturalistes et normes/politiques environnementales ;

  • Plaidoyer et témoignages : interactions entre chercheurs en ethnobiologie et les médias.