Composante « off » du congrès : Forum des associations


Le forum des associations sera en accès libre, sur l’Esplanade Charles de Gaulle. La liste des associations est provisoire et non contractuelle.

Du 20 au 24 mai 2012, le forum des associations regroupera une trentaine de stands associatifs, espace jeux pour petits et grands, animations et ateliers en continu et ponctuels...

Un
appel_a_participation a été lancé dans les réseaux de la société civile de la région Languedoc-Roussillon. Les associations intéressées de participer peuvent consulter les themes couverts par l’ethnobiologie et faire acte de candidature auprès de Marie-Astrid Gouïgou, coordinatrice des événements grand public du congrès.

Stands

  • Forêts Tropicales Humides : Avenir

Cette association, organisatrice des événements grand public dans la cadre du 13è Congrès International de la Société d’Ethnobiologie, a pour but de promouvoir, soutenir, encourager toutes les initiatives individuelles ou collectives qui portent à la sauvegarde, et à la valorisation des forêts tropicales humides et des droits des peuples traditionnels.
http://foretstropicaleslefilm.wordpress.com

FTH

  • Racines de terriens

Cette association coordonne la composante pédagogique dans le cadre du 13è Congrès International de la Société d’Ethnobiologie. Elle nous invite à reconsidérer notre rapport au monde vivant afin de ressentir et de mieux comprendre notre intégration à l’environnement naturel. Racines de Terriens s’appuie pour cela sur les savoirs et savoir-faire en ethnobotanique et en ethnoécologie ainsi que sur une pédagogie basée sur les cinq sens dans une perspective d’éducation à l’environnement et au développement durable.

42_Racinesdeterriens

  • BEDE (Biodiversité : Echanges et Diffusion d’Expérience) : Projet agricole, projet de société

BEDE est une association de solidarité internationale fondée en 1994. En lien avec une cinquantaine d'organisations de différents réseaux français, européens et internationaux, BEDE contribue à la protection et à la promotion des agricultures paysannes en soutenant les initiatives d'une gestion respectueuse du vivant par un travail d'information et de mise en réseau. BEDE organise des ateliers, des rencontres entre paysans, chercheurs et société civile des pays d'Europe, du Maghreb et d'Afrique de l'ouest et réalise du matériel pédagogique. Ce travail permet au grand public de se saisir des enjeux et aux paysans et organisations d'améliorer tant leur travail de terrain que leur capacité de négociation sur le plan législatif.
http://www.bede-asso.org

logo_bede

  • Société française de Peluchologie

Depuis 1903, la Société Française de Peluchologie (SFP) œuvre à l’inventaire mondial de la diversité des peluches. Après 100 ans d’histoire, une collaboration avec le Pôle Culture Scientifique de l’Université Montpellier 2 a été mise en place en 2010 pour faire connaître cette science originale : la peluchologie ! La peluchologie permet d’aborder de manière douce la démarche scientifique d’étude de la biodiversité : depuis l’inventaire méticuleux et la constitution d’une collection scientifique (étiquetage, nom scientifique, description précise) jusqu’à la classification des peluches par les méthodes modernes de classification du vivant (la phylogénie).
http://www.peluche.um2.fr

Plush-toy

  • Institut d’Etudes Occitanes (IEO)

L’Institut d’Etudes Occitanes est une association créée en 1945 qui a pour but le maintien et le développement de la langue et de la culture occitane dans son ensemble. Tous ceux qui sont aujourd’hui à l’IEO travaillent pour que l’occitan trouve la place qui est due à une grande langue d’Europe. C’est pour cela que l’IEO est en première ligne pour demander une place pour l’occitan dans la vie publique, les médias et l’enseignement.
www.ieo-oc.org

logoIEO2

  • Maison d'Animation et de Recherche Populaire Occitane (MARPOC)

L'associacion a per tòca d'assegurar la promocion e la continuitat de la cultura e de la lenga occitanas.

MARPOC

  • Nature et Progrès

Cette association  a été créée en 1964 sous forme d'association "loi 1901". Devenue aujourd’hui une fédération d’associations, elle est composée d’une trentaine de groupes N&P régionaux qui forment sa dynamique collective et rassemblent localement les adhérents : des agriculteurs, des transformateurs, des fournisseurs, des distributeurs et des consommateurs de produits issus de l'agro écologie. Nature et Progrès, c’est une charte commune entre professionnels et consommateurs, à laquelle tous souscrivent. Des objectifs écologiques, économiques et sociaux y sont inclus. Ces objectifs s’accordent avec une société respectant l’Homme et le Vivant et se veulent un guide d’amélioration des pratiques écologiques, sociales et économiques.
Nature et Progrès, c’est une mention, signe de garantie pour le consommateur de trouver des produits sains et de qualité, tout en contribuant à préserver et à entretenir la vie et la biodiversité de notre planète. En choisissant la mention Nature & Progrès, les professionnels s’engagent à associer les consommateurs aux choix et à la définition des méthodes de production alimentaire de qualité biologique avec des critères respectant la santé de l’homme et celle de la Terre. Ainsi les cahiers des charges de Nature & Progrès, après passage en commissions, sont validés lors de l’assemblée générale annuelle des groupes : le Conseil Fédéral.
Les Systèmes Participatifs de Garantie, dans leur expression locale la COMAC (Commission Mixte d’agrément et de Contrôle), rassemblent tous les adhérents de N&P.
http://www.natureetprogres.org

Nature et progrès

  • Keep Kula

Dans un monde en perpétuel changement, le lien social et l'échange sont essentiels. L'urgence des crises actuelles nous oblige à réviser nos modes de vie et nos modèles de développement qui semblent aujourd'hui trouver leurs limites (raréfaction des ressources naturelles, péjoration climatique, agriculture et élevage intensifs, crise économique, etc.).
S'inspirer des savoirs des populations autochtones et communautés locales ou autres groupes sociaux, et de la manière dont ils exploitent leurs environnements en s'interrogeant sur nos propres pratiques peut nous aider à trouver des solutions pour l'avenir. 
Dans ce contexte global, (re)créer du lien doit nous permettre de trouver des solutions collectives et partagées. C'est cette nécessité d'échanger qui a inspiré le nom de notre association.
En effet, il nous semble impératif de sensibiliser le grand public aux questions relatives à l'ethnologie et à la diversité culturelle.
http://keepkula.blogspot.com

Keep kula

  • Savoirs de terroirs

Il a fallu des centaines d'années à l'homme pour construire des savoirs nés de son action au contact de la nature et certains sont en voie de disparition.
Des femmes et des hommes cherchent à préserver certaines traditions et connaissances. Ils veulent envisager l'avenir en harmonie avec leur patrimoine et avec la nature. Ainsi, loin des excès du modernisme ou du traditionalisme, sans pensée rétrograde mais tout en renouant avec le passé, riches de leur culture et de leur histoire, ils essayent ensemble d'éveiller leurs sens, leur curiosité à la diversité de leur environnement.

Ces femmes et ces hommes peuvent se retrouver au sein de l'association "Savoirs de Terroirs".
http://savoirsdeterroirs.free.fr

Savoirs de terroirs

  • Terre de liens

Terre de Liens propose de changer le rapport à la terre, à l’agriculture, à l’alimentation et à la nature, en faisant évoluer le rapport à la propriété foncière. Valorisant les dimensions collectives et solidaires pour l’accès à la terre et sa gestion, les membres de Terre de Liens agissent, aiguillonnent, débattent et soutiennent les modes de vie et les pratiques agricoles soutenables pour l’humanité et sa planète. Terre de Liens participe ainsi à recréer une responsabilité individuelle et collective pour la préservation du bien commun que représente la terre.
http://www.terredeliens.org

Terre de liens

  • Collectif anti gaz de schiste NOGAZARAN

L'extraction des gaz de schistes arrive en France! En mars 2010, le ministère de l'Écologie annonçait l'octroi de trois permis d'exploration dans le Sud de la France – les permis de Montélimar, de Villeneuve de Berg et de Nant. La société civile se mobilise contre un projet industriel à grande échelle qui ne résoudra en rien la difficile équation entre la crise climatique et la sécurité énergétique, et pose un risque sanitaire et environnemental grave.
La lutte prend de l'ampleur contre l'exploration et l'exploitation du gaz de schiste en France. No gazaran ! Jeu de mot calqué sur le célèbre cri de guerre des Républicains espagnols lors de la guerre civile de 1936 : No pasaran ! "Ils ne passeront pas", parlant des troupes fascistes du général Franco. Avec ici la référence au gaz de schiste, dont personne ne veut compte tenu des dégâts considérables occasionnés par cette exploitation. Sujet que nous avons déjà largement évoqué, pour qui la mobilisation prend la tournure d'une véritable "Résistance".
http://nonauxgazdeschistes.blogspot.com/

Gaz de schiste

  • Revue SILENCE

La revue S!lence est publiée depuis 1982. Elle se veut un lien entre toutes celles et ceux qui pensent qu'aujourd'hui il est possible de vivre autrement sans accepter ce que les médias et le pouvoir nous présentent comme une fatalité. Pour nous la question écologique est intimement liée à la question sociale. C'est la même logique matérialiste de destruction qui est à l'origine aussi bien de la déforestation que de l'exode rural, la même logique qui jette les objets après usage que celle qui jette les salariés quand on les remplace par des machines, c'est la même logique qui importe des ressources naturelles des pays du Sud que celles des marchands de sommeil qui font venir des immigrés clandestins et qui les renvoient ensuite chez eux, comme ils renvoient les déchets encombrants.
http://www.revuesilence.net/

Silence

  • IRD (Institut de Recherche et de Développement)

L’institut de recherche pour le développement, organisme de recherche original et unique dans le paysage européen de la recherche pour le développement, a pour vocation de mener des recherches au Sud, pour le Sud et avec le Sud.
Ses chercheurs interviennent sur les grands enjeux mondiaux d’actualité : réchauffement climatique, maladies émergentes, biodiversité, accès à l’eau, migrations, pauvreté, faim dans le monde et contribuent par la formation au renforcement des communautés scientifiques du Sud et à l’innovation.
http://www.ird.fr/

logo_ird

  • CIFOR (Center for International Forestry Research)

Le Centre de recherche forestière internationale (Center for international forestry research ou CIFOR) est l'un des centres de recherche membres du Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale.
Créé en 1993, il veut mobiliser la recherche scientifique pour conseiller les décisions prises en matière de gestion des forêts tropicales et des populations qui les habitent. Il est basé à Bogor en Indonésie.
http://www.cifor.org/

Capture d’écran 2012-02-23 à 13.27.36



Ateliers et animations

  • Atelier-démonstrations d’artisanat préhistorique pour la taille du silex et la peinture rupestre

Pendant ces ateliers de deux heures, nous inviterons les participants à découvrir la peinture à l’ocre naturelle et les outils en pierre qui ont été utilisés par nos ancêtres préhistoriques en Europe et en Afrique. Le format des ateliers suivra ceux que nous avons faits avec grand succès depuis 2008 en France, en Irlande et au Royaume-Uni. Pour la peinture, nous créons des mélanges d’ocres et de pigments broyés (5 couleurs) avec de l’eau et invitons le public à peindre des mains négatives avec les méthodes du crachat et du soufflet à deux tubes. Lors de la démonstration de la taille de pierre nous fabriquons des bifaces acheuléens, choppers oldowayens et petits outils moustériens que le grand public pourra manipuler et utiliser pour couper, racler, tailler le bois…Les ateliers seront ouverts aux participants du congrès et au grand public.

Animé par Natalie Uomini

rupestre


  • Atelier d’apprentissage à la dégustation du vin, étudiants en Master 1 œnologie de l’Université de Montpellier 1

  • Huelicamati ! Mangeons pour vivre, vivons pour manger

Par le biais d'une approche ethnologique, cette animation dynamique destinée aux enfants et adultes se veut présenter la diversité des comportements alimentaires au sein de différentes populations autochtones (Baruya, Maya, Kayapo, Baka, etc.). Cet atelier ludique, pédagogique et innovant amènera les participants à découvrir de nombreux produits alimentaires, à manipuler des objets et à déguster des saveurs d'ailleurs.

Manger

  • [Re] Marquez-vous !

Cet atelier sous forme de jeu de rôle est destiné aux enfants et adultes. En partant d’exemples de peintures et marques corporelles traditionnelles (Kayapo, Maori, etc.), les participants pourront s’interroger sur leur appartenance à leurs groupes sociaux et à leurs identités. Des mises en situations les amèneront par la manipulation de matériaux et en s’inspirant de motifs traditionnels, à signifier leur place dans le groupe (sexe, genre, âge, parenté, etc.) 

  • Jeux mayas  

Présentation et participation à différents jeux mayas. Animations proposées par l’association Keep Kula

  • Spectacle de Contes bilingues (Occitan/Français) « Des châteaux sur la lune »

Si depuis l'origine des temps l'homme a toujours essayé de s'expliquer le monde et les mystères de la vie, il a commencé à le faire au travers des mythes transmis par voie orale de génération en génération.
Le temps a coulé et les contes peuvent remplir des fonctions identiques. Les représentations de la nature, à la fois unies et opposées à des figures surnaturelles, contenues dans tous les folklores du monde, sont, pour les conteurs et leur auditoire, une façon de prendre conscience des forces conflictuelles à l’œuvre dans tous les pays et de les expliquer.
La parole est là, vive et profonde. Elle est génératrice d'images, et, si l'on a noté au cours de ces  dernières années un regain d'intérêt pour le Conte, n'est-ce pas, finalement, parce que ces images que chacun se forge en écoutant la musique des mots sont plus belles et plus fortes que celles qui sont offertes quotidiennement par d'autres moyens?
Contes animés par Lise Gros, association IEO

  • Exposition « Jungles et oiseaux d’Amérique tropicale »

Cette exposition constitue une association entre les représentations artistiques et naturalistes de la forêt tropicale d’Alain THOMAS avec des textes de sensibilisation à la vulnérabilité des forets primaires, traduits en espagnol et en portugais afin de favoriser les échanges avec l’Amérique latine. De nombreux partenaires (institutionnels, économiques, artistiques, environnementaux…) se sont associes dans ce cadre.
Mise en place par l’association Forêts tropicales Humides : Avenir, animé par Stephan Arnassant.

oiseaux

  • Exposition « Forêts tropicales humides : Avenir de la planète »

Avec cette exposition, pénétrez au cœur des forêts tropicales humides d’Amérique latine, d’Afrique ou d’Asie et découvrez combien elles sont essentielles à l’avenir de notre planète !
Haut lieu de la biodiversité, riches de mille et une ressources, les forêts tropicales humides, qui représentent presqu’un tiers des massifs forestiers du monde, font vivre plusieurs centaines de millions de personnes. Mais ces forêts ne fournissent pas seulement du bois, des fruits, du gibier, des réserves foncières en abondance pour l’agriculture et l’élevage… elles offrent aussi des services, moins visibles, mais tout aussi essentiels au bien‐être de l’homme, en particulier par leurs effets régulateurs sur le climat, le cycle de l’eau et les sols.
En raison même des richesses qu’elles procurent, les forêts tropicales humides sont aujourd’hui menacées. Est‐il alors possible d’envisager des modes de gestion durable qui permettent de concilier exploitation et préservation des forêts tropicales humides ? une question au cœur de cette exposition qui vous conduira dans les grands massifs forestiers d’Afrique centrale, d’Amazonie ou du Sud‐Est asiatique…
Mise à disposition par l’IRD.

Forêt

Espace de rencontres, de discussions, de projections

en préparation